Coordonnées

  • Permanence parlementaire de Gaëtan Gorce :
    32 rue du commerce Appt. 9 - 58200 COSNE SUR LOIRE _____________________________ Tél : 03 86 26 91 99 _____________________________ Fax : 03 86 26 89 97 _____________________________ Mail : gorce.gaetan@wanadoo.fr

Me suivre sur Twitter

« Débat sur la fin de vie : Gaëtan Gorce répond à Jean Leonetti | Accueil | Message à Christophe Barbier »

22 août 2011

Commentaires

casino en ligne

L'autre problème c'est justement le fonctionnement de ces marchés.
Tout être vivant a besoin de 3 fonctions pour se déplacer et atteindre son but: un pouvoir d'accélération, un pouvoir de freinage et un pouvoir de direction. Pour les machines c'est pareil (les véhicules par exemple).

Quasar

Est-on en panne de projets ?
Pour simplifier, la déclaration des droits de l'homme et le programme du CNR, ce sont des projets encore valables, n'est-pas ?
N'est-on pas plutôt en panne de moyens , d'idées, de solutions, pour réaliser nos projets ?

Au lieu de travailler pour le peuple et les travailleurs, les dirigeants socialistes français sont allés déjeuner avec Minc et les libéraux tous les mois au Siècle pendant des années (liste non exhaustive: Jospin, Aubry, Valls, Hollande, Fabius, Strauss, Chevenement, Richard, Chaysson,........).
Résultat: ils se sont couchés devant les marchés, tel Jospin à Vilvorde. Ils parlent et pensent comme les marchés.

L'autre problème c'est justement le fonctionnement de ces marchés.
Tout être vivant a besoin de 3 fonctions pour se déplacer et atteindre son but: un pouvoir d'accélération, un pouvoir de freinage et un pouvoir de direction. Pour les machines c'est pareil (les véhicules par exemple).
Les marchés eux, n'ont ni frein ni direction. Et tant que les hommes ne leur imposeront pas ces deux fonctionnalités, ils feront n'importe quoi et écraseront tout.
Trouvons des solutions et des idées pour freiner et orienter les marchés en les laissant vivre sans nous tuer !

Abd Salam

@ Monsieur Gorce,

Votre propos "A cette crise, les socialistes choisiront-ils de répondre par la nostalgie, y voyant au mieux l’occasion d’un retour à l’âge d’or de l’Etat fort des Trente Glorieuses ? Ou feront-ils le choix, non de rompre avec le capitalisme dont on voit mal quel système lui substituer, mais avec l’ultra-économisme qui a conduit à déclasser toutes les valeurs autres que celles du calcul et de la rentabilité ?"

traduit même traduit votre intoxication par la doxa ultra-libérale... l'idée qu'il n'y ait pas d'alternative au capitalisme ; déjà ça fait doucement rigoler, quand on parle d'avoir le courage d'être socialiste ^^

Ensuite et surtout, le refus d'un "Etat fort", et cette volonté de fuite en avant dans la croyance en l'association d'Etat, pour remplacer l'autorité de l'Etat...

Bref, nous les socialistes, nous ne sommes pas sauvés !

girard

Oui je pense aussi qu'on peut rechercher des réponses à nos problèmes actuels dans l'histoire;bien sur il n'y aura pas une marche à suivre toute prête le monde évolue rien n'est jamais pareil,mais connaitre l'histoire me semble indispensable pour comprendre le présent.
D'ailleurs les dictatures ne s'y sont pas trompées,cette méfiance à l'égard de l'histoire est réelle ou d'une autre façon comme dans le roman d'ORWELL 1984 on pratique une nouvelle écriture du passé pour le faire correspondre au présent.certes nous n'en sommes pas là, mais remarquons le peu d'intérêt accordé à l'histoire dans les programmes scolaires des démocraties .
Je suis parfois médusé par l'ignorance de l'histoire par des bac +4 ou 5 et pourtant si l'on devait donner une raison de s'intéresser à l'histoire ce serait qu'elle nous permet de comprendre un peu moins mal que d'autres le présent ce n'est déjà pas si mal.
girard

girard

Revenons à l'histoire : comment avec le comportement des banquiers ne pas trouver grand ce que fit Philippe IV le Bel , quoi de commun entre le pauvre Hugues de Payns et les templiers 2 siècles plus tard l'arrestation des templiers le vendredi 13 octobre 1307 est en réalité une arrestation de banquiers!
Des banquiers prévaricateurs mis à la pension Belhomme avec des tarifs adaptés aux pensionnaires voilà qui serait assez cocasse !ce serait s'inspirer de l'histoire tout cours !
Quelques centaines ce devrait être suffisant , voilà une bonne source d'inspiration sinon attendons nous à être dévorés tout crus !
girard

girard rené : girardren@wanadoo.fr

Les socialistes d'Europe sont en panne de projet car pour la plupart ils ne croient plus au socialisme,c'est comme si les curés ne croyaient plus en Dieu.
Souvenez vous il y a 20 ou 30 ans certains en ayant charge du pouvoir trouvaient cela ringard, pendant ce temps les tenants du libéralisme ,eux croyaient à leurs valeurs sans faille et sans faiblesse.
Les socialistes qui croient au socialisme s'il en reste devraient s'inspirer des moines du moyen age:
"on ne discute pas avec le diable on le combat"
Les amiraux socialistes ont sombré avec le Phocéa
les généraux socialiste ont capitulé en rase campagne, certains ont trahis pour un ministère ou une place au conseil constitutionnel , rien de nouveau sous le soleil.
mais l'idée socialiste , elle est restée car devant la tournure que prennent les événements devant ce libéralisme fou furieux qui mène à la misère je ne trouve pas que ce soit ringard.
Quant à la via Appia sans vouloir y jeter un pavé je préfère la via Agrippa qui menait de Lyon à Saintes
c'est à dire sur une carte de droite à gauche.
girard rené

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.