Coordonnées

  • Permanence parlementaire de Gaëtan Gorce :
    32 rue du commerce Appt. 9 - 58200 COSNE SUR LOIRE _____________________________ Tél : 03 86 26 91 99 _____________________________ Fax : 03 86 26 89 97 _____________________________ Mail : gorce.gaetan@wanadoo.fr

Me suivre sur Twitter

« Mon intervention en séance le 25 novembre au nom du groupe socialiste dans le débat sur l'autorisation de prolongation de l'engagement des forces aériennes au-dessus du territoire syrien. | Accueil | "Une crise profonde traverse le modèle français" »

08 décembre 2015

Commentaires

girard

Nous y voilà : on s'intéresse aux petits aux sans grade seulement pour les élections , ces nuls qui ne comprennent rien devraient pendant quelques jours redevenir lucides pour retrouver le chemin des urnes , ça va être dur , vous avez confisqué leur boussole .
On ne peut pas caresser l'espoir que ces messieurs se remettent en question, leur conception de la démocratie est "cause toujours".
Mais vous allez trouver plein de petits Macrons dimanche pour remplacer les petits que vous ne connaissez que quand vous en avez besoin.
Je ne vois qu'une solution celle pleine d'ironie de Brecht "Puisque le peuple vote contre le gouvernement, il faut dissoudre le peuple"
girard

Henri Chazelle

Vivement que ce travail de recomposition ou, je préfèrerais, de reconstruction commence, vraiment, pas pour faire un simple effet d'annonce !
Les idées ne manquent pas.
Il faut simplement de la volonté, de la sincérité et du courage politiques.
Il faut accepter de se remettre en question et pour les responsables politiques de remettre en question leurs situations établies dans leurs différentes "chapelles".
Le travail est d'ampleur, comme le fut celui accompli par le Conseil national de la Résistance il y a sept décennies.
Mais cela ne doit pas nous rebuter, c'est la seule voie pour nous sauver du désastre.

Gavory

UNE chose à dire : bravo.

EB

Le vote obligatoire serait aussi une bonne chose. Tôt ou tard il pousserait vers une prise de conscience de l'autre, des autres, des Régions, de l'Europe. Les gens s'en désintéressent aussi par manque d'informations, de promotions faites sur les sujets. Ici , par exemple , dans un village nivernais, au 1er tour , deux partis seulement avaient posés des affiches sur les panneaux électoraux. Je ne suis pas certaine que beaucoup savent quelles sont les compétences des régions. Pourtant notre quotidien est bien impacté par les décisions prises en région.
La reconstruction de la gauche , n'est elle pas déjà en marche? Il me semble aussi constater du bon sens malgré tout, quelque soit la tendance politique classique d'ailleurs.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.