Coordonnées

  • Permanence parlementaire de Gaëtan Gorce :
    32 rue du commerce Appt. 9 - 58200 COSNE SUR LOIRE _____________________________ Tél : 03 86 26 91 99 _____________________________ Fax : 03 86 26 89 97 _____________________________ Mail : gorce.gaetan@wanadoo.fr

Me suivre sur Twitter

« Mon intervention sur la déchéance de nationalité lors de l'examen de l'article 2 du projet de révision constitutionnel | Accueil | Le « changement » qui vient (2) »

21 mars 2016

Commentaires

SLEZAR Marielle

Valls, le sens du réel ? Plutôt le sens des affaires

girard

Se souvenant que les cloches allaient voter l'an prochain (c'est Pâques) le "camarade Cambadélis"se rappelle à leur bon souvenir;il veut créer une "alliance" populaire , j'admire que étant de Neuilly comme d'autres il se souvienne encore du mot.
A un certain âge on se souvient de sa jeunesse n'ai-je pas été trotskiste, au PCI...et l'on se souvient du bon peuple à quelques encablures des élections.
Que l'on prépare une loi sur le travail pas piquer des vers importe peu .Quel mépris! mais on vous le rend bien !soyez patient vous aurez votre heure!
Mais je suis bien ingrat, c'est pour notre bien que ces despotes éclairés agissent , ils pensent à notre place ,ils décident à notre place, pour notre bien :la démocratie quel vilain mot!.
girard

chatel

"La clarté, qui le conduit, selon une formule qu'il n'est pas le premier à utiliser mais le seul à pratiquer, "à faire ce qu'il dit et dire ce qu'il fait"
Il ne faut pas appeler "clarté" ce qui relève d'une simplification abusive qui est en réalité source de confusions. Parler d'"arpatheid" à propos des banlieues est non seulement faux mais inconséquent. Comment espérer réconcilier certains jeunes en déshérence avec l'Etat de droit en parlant des banlieues françaises en ces termes ? De même, est-il concevable qu'un premier ministre puisse affirmer qu'"expliquer, c'est déjà un peu excuser" ? Autant condamner aussi bien la psychologie que la sociologie qui n'ont d'autre objet qu'expliquer les comportements humains. Tout bien considéré, le discours du PR, beaucoup plus subtil et nuancé que celui de son 1er ministre, est préférable.

"Le véritable réalisme [est] celui qui ne se résigne pas au monde qui vient mais garde l'ambition de le changer !"
Entièrement d'accord. Mais telle n'est certainement pas l'ambition de MV, ni même celle des socialistes, et cela explique en grande partie les déboires électoraux présents et à venir du PS.

girard

Belle découverte pour un premier ministre de dire que nous vivons dans un monde nouveau, mais on peut le dire à presque toutes les époques .
Quand le chemin de fer, le cinéma, l'automobile, la radio,la télévision , l'informatique ont fait leur apparition nos prédécesseurs ont pu dire que cela engendrait un monde nouveau.
Et puis qu'il cesse d'utiliser le mot "modernisme" pour s'opposer aux"ringards" qui ne pensent pas comme lui, cet argument le modernisme a été utilisé dans l'URSS DE Staline, dans l'Allemagne de Hitler, dans l'Italie de Mussolini ....
Il est pourtant des valeurs universelles et des valeurs intemporelles sur lesquelles les discours de Valls et consort ne peuvent rien, que ceux qui ne sont pas porteurs de ces valeurs n'aient pas l'outrecuidance de se prétendre socialistes.
girard

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.