Coordonnées

  • Permanence parlementaire de Gaëtan Gorce :
    32 rue du commerce Appt. 9 - 58200 COSNE SUR LOIRE _____________________________ Tél : 03 86 26 91 99 _____________________________ Fax : 03 86 26 89 97 _____________________________ Mail : gorce.gaetan@wanadoo.fr

Me suivre sur Twitter

« Pour un nouveau contrat industriel _ Actes du colloque du 28/01/2015 | Accueil | Faites-nous un vrai Congrès... ou bien prenez congé ! »

02 février 2015

Commentaires

girard

La fuite de l'électorat populaire et les ministres qui prétendent le représenter , j'insiste sur le" prétendent"merci Gaëtan ça fait des années que je dis cela . Il faut se rendre à l'évidence "cette gauche" ne représente pas le peuple d'ailleurs il commence a s'en apercevoir et comme les mots commandent tout, quand on peut dire " bonnet blanc et blanc bonnet " ça sent le brûlé pour J-2.
girard

chatel

Les paroles du ministre de l'économie incitant les jeunes à devenir milliardaires, comme si l'argent était une fin en soi, ne justifient en rien l'emploi du mot apartheid pour décrire la situation de nos banlieues.
La moindre réflexion sur le phénomène de l'exclusion n'implique-t-elle pas de bien distinguer ségrégation intentionnelle et ségrégation inintentionnelle? La responsabilité de l'Etat n'est évidemment pas la même dans les deux cas. Que dirait-on d'un débat sur l'euthanasie au cours duquel euthanasie active et euthanasie passive ne seraient pas distinguées, au motif que dans les deux cas la personne en fin de vie est amenée à mourir ?

girard

Et bien Gaëtan je suis de ton avis.Après la bataille de Morat le bouffon de Charles le Téméraire grand admirateur d'Hannibal lui aurait dit Monseigneur "nous avons été bien hannibalé"et nous pauvres Français nous avons été bien empapaouté .
Je suis heureux que tu dises"les ministres qui prétendent les représenter"rien en effet de commun avec l'électorat populaire en fin presque ils respirent et nous aussi, mais nous savions déjà qu'ils ne manquaient pas d'air.
Ne pas savoir rester modeste même quand on occupe de hautes fonctions me semble démontrer d'une certaine façon un petit manque d'intelligence ou est ce peut être les fumées de l'encensoir ?.
En fin de compte ils ne se retrouveront pas à la soupe populaire mais ils ne seront plus de sinistres ministres: comme le lion et le rat on a toujours besoin d'un plus petit que soi.
girard

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.