Coordonnées

  • Permanence parlementaire de Gaëtan Gorce :
    32 rue du commerce Appt. 9 - 58200 COSNE SUR LOIRE _____________________________ Tél : 03 86 26 91 99 _____________________________ Fax : 03 86 26 89 97 _____________________________ Mail : gorce.gaetan@wanadoo.fr

Me suivre sur Twitter

« Une pause pour inventaire | Accueil | De quoi Bernie Sanders est-il le nom ? »

04 mai 2016

Commentaires

girard

L'auteur de "1984 , de la République des animaux"Eric Blair avait bien raison dès je crois 1948 , pour ne pas pouvoir comparer , il faut réécrire le passé.
En réalité pour certains cela n'est même pas nécessaire ils sont tournés vers l'avenir ce qui est bien , mais sans vouloir connaitre le passé , ce qui est nettement moins bien.
Ce n'est pas dans mes habitudes de commenter un commentaire, mais ce qui est dit par ce secrétaire de section du 31 en dit long .Donc pas de soupe à deux balles, pas d'incantation, pas de retraités qui pensent .
J'ai vu parfois des cadres dynamiques sans compassion pour les autres se faire "lourder"vers 50 ans , juste retour de bâton .Frédéric de Prusse disait en parlant de Voltaire que quand le citron est pressé , on le jette.
Attend mon ami ton tour viendra!.
Pour dire ces inepties , je me suis servi que de mon cerveau -je n'en ais qu'un -et encore est -il limité, je souhaite à ceux qui pensent en avoir deux et qui en sont peut être dépourvu tout le bonheur possible.

girard

GAETAN GORCE

Quelle énergie ! J'aurais pu écrire "virulence " mais je la trouve positive. C'est vers l'avenir qu'il faut nous tourner ok mais sans céder aux modes et sans rompre - c'était là le sens de mon blog- avec un héritage : nous ne venons pas de nulle part. Et s'il serait absurde de céder à une quelconque nostalgie, il le serait tout autant de ne pas s'inscrire dans une continuité. Je serais ravi de poursuivre la discussion de vive voix....

GAETAN GORCE

Cher Nel, merci.
Je ne crois pas qu'une sèche défaite y pourvoira. Rien n'est arrivé après avril 2002. 2007 n'a jamais été analysé pas plus que nos échecs depuis 2012. Le parti est bloqué par une caste de rentiers. Il faut donc remobiliser les citoyens dans d'autres espaces pour exercer une pression sur l'appareil.
Amitié
G

girard

Analyse très juste ,tout ou presque est dit dans la première phrase"la gauche n'est plus dans la gauche".
Et ce langage de la vérité et de l'ambition collective qui va le tenir... personne , car si parmi vous certains essayaient ils ne seraient pas crédibles.
Plus de 2 siècles après la révolution pour en arriver là!un pays dans les mains , non des 400 familles, mais de guère plus, qui parlent décident , régentent , ordonnent en lieu et place du peuple que l'on consulte en une sorte de mascarade de démocratie,ils ne peuvent pas se dire de droit divin et pourtant ils se comportent de même .C'est la démocratie sans peuple, la république sans républicain, des sujets nous ne sommes que les sujets de ces êtres "supérieurs".
Cela va durer sans doute encore un peu, avec les apparences d'une démocratie, la langue d'une démocratie en ayant cesser , en cessant d'en être une .
Remettre le pays en marche si cela se fait sera bien sur sans vous, avec vous , non merci , on a déjà donner.
girard

Nel Noël

Cher Gaëtan Gorce, je partage entièrement votre sentiment, la gauche s'est perdue en route. En 2010, j'ai tenté de proposer quelques idées dans mon livre Pour une nouveau socialisme paru aux éditions L'Harmattan. Je l'avais transmis à Ségolène Royal, et Najate Vallaud-Belkacem m'avait demandé le manuscrit que je lui ai envoyé à Lyon. Depuis ce temps, seul Guillaume Garrot en a eu connaissance. Personne n'a réagi. J'y vois une attitude qui est celle de l'ensemble du PS: est-on encore ouvert aux propositions qui viennent du dehors de l'appareil ? J'ai été Secrétaire fédéral aux études à la Fédération de Meurthe-et-Moselle, j'ai animé le Forum progressiste 54: cela n'a servi à rien. C'est désespérant. le PS a rompu le contact avec les intellectuels. Une lourde défaite lui ouvrira peut-être les yeux. Amicalement. Noël Nel

Pierre Gradit

Par Blum, Jaurès et Mitterrand, que j'en ai marre de cette soupe ! Le socialisme n'est pas une religion. Ces anathèmes, "gauche pas de gauche" et "gnagnagna", je sais bien que vous vous faites tous élire sur ces mantras pour maison de retraite, mais bon c'est usant quand même, que l'on ai 38 ans ou 44. Il faut faire évoluer le socialisme dans le monde de demain, arrêter de le voir à l'aune du passé, celui du monde industriel. Il ne s'agit pas d'en faire une chapelle du centre-droit, mais de réformer ce corps doctrinaire pour remettre un peu de vie à l'intérieur. L'alliance stratégique avec les indépendants et le petit patronat est la seule voie pour construire le socialisme de demain - des coopératives partout, plus de subordination au capital mais de la discipline au travail. Nous ne serons pas tous fonctionnaires ou retraités, pas plus que nous ne serons pas tous productifs au sens classique. Tout ceci doit être réévalué autour de questions simples et à laquelle les citoyens doivent répondre en pensant avec leurs deux cerveaux, celui pour maintenant et celui pour demain. Que voulons nous pour nous-même ? Pour nos enfants ? Pour maintenant et pour demain. En tout cas, là, tout de suite, cette soupe à deux balles, j'en ai marre. Amitiés Socialistes. Pierre Gradit. Secrétaire de section (31).

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.