Coordonnées

  • Permanence parlementaire de Gaëtan Gorce :
    32 rue du commerce Appt. 9 - 58200 COSNE SUR LOIRE _____________________________ Tél : 03 86 26 91 99 _____________________________ Fax : 03 86 26 89 97 _____________________________ Mail : gorce.gaetan@wanadoo.fr

Me suivre sur Twitter

« Tchad - Affaire Saleh | Accueil | Retraites : parlons clair ! »

14 avril 2010

Commentaires

gérard lemasson

j'ai écouté votre interview et sans avoir d'affinité particulière avec le ps j'ai apprécié votre franchise et votre recul avec votre activité politique....je me suis promis de consulter votre blog voilà c'est fait

seb

Entretien marqué du sceau de la clareté et de la franchise (la politique du travail qui a trop longtemps été éclipsée celle de l'emploi, la nécessité de ne pas remettre en cause l'âge de départ à 60 ans tant que la question de la pénbilité n'aura pas trouvé de réponse, refonte de l'assurance chômage pour protéger ceux qui en ont le + besoin). Je consulterai votre blog périodiquement. Merci !

Dani

mes excuses, je voulais dire réformer le mode d'élection des sénateurs pour qu'ils soient plus représentatifs de l'électorat français et moins des territoires.

Dani

bonjour M. Gaëtan Gorce

J'ai écouté votre interview à France Culture ce matin et j'ai été très agréablement suprise de la façon dont vous avez répondu aux questions. Tout m'a paru très clair et très argumenté, je vous en remercie.

J'ai déjà eu l'occasion de lire vos blogs et à chaque fois j'y trouve matière à enrichir mes réflexions et mon analyse. J'espère que le parti socialiste fera appel à votre capacité contributive dans l'élaboration de son programme.

J'ai particulièrement apprécié la citation de Clemenceau :" Quand on a l'honneur d'exister on a le devoir de s'exprimer". Désolée, je ne suis pas sûre que ma mémoire soit fidèle.

Encore merci pour votre travail et votre action.

J'aimerais vous poser une question : Si le parti socialiste revient au pouvoir
supprimera-t-il le sénat dont l'élection des membres est complétement antidémocratique ?


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.