Coordonnées

  • Permanence parlementaire de Gaëtan Gorce :
    32 rue du commerce Appt. 9 - 58200 COSNE SUR LOIRE _____________________________ Tél : 03 86 26 91 99 _____________________________ Fax : 03 86 26 89 97 _____________________________ Mail : gorce.gaetan@wanadoo.fr

Me suivre sur Twitter

« Europe : retrouver une volonté ! | Accueil | « France-Afrique", un scandale qui dérange … à peine… ! »

14 février 2008

Commentaires

le concombre masqué


Vous aviez raison dès juin dernier Gaëtan, et le temps qui vient de s'écouler, confirme vos analyses.

Le PS se délite partout localement, malgré des poches de résistances ici ou là.
Des dissidences créées par les cadres oun élus qui refusent tout renouvellement, toute prise en compte des aspirations populaires, bref tout travail politique digne de ce nom.

Il serait urgent d'agir, de relever les défis.

Le CN, le BN , le SN,... continuent de couler le Titanic qui prend l'eau de toutes parts.


Le PS n'a pas encore atteint le plancher molletiste d'avant Epinay.


Moi je m'en fiche du rolexman overdosé au lexomil :
bon sang ! mais que fait gauche ? toute la gauche soi-dit en passant.


Les uns trépignent et hurlent des slogans dont on sait qu'ils n'ont jamais fait leurs preuves.
Les autres, freinent des 4 fers pour défendre leurs prébendes et ce qu'ils s'imaginent être un pouvoir !


Et les classes populaires là-dedans ? les classes moyennes bien souvent précarisées ? les démunis ? les sans-logis ? les SDF ? les jeunes qui désespèrent de ne pouvoir démarrer dans la vie ? les personnes âgées à petites pensions qui survivent et ne peuvent toujours se soigner ? les handicapés de la vie ? les petites entreprises qui tentent de se développer ?....
Sur qui cette écrasante majorité de Français peut-elle compter ?


Croyez-vous que Mimolette et ses alliés de circonstances, s'en soucient ?
je vous le demande.

LE CORRE Paul

Oui Sarko s'écroule dans les sondages, oui les français sont de moins en moins derrière lui, oui une grande partie de la droite est aussi en plein doute et oui son image à l'étranger se dégrade.

Problème : connaissant le personnage peut-on s'attendre à un sursaut, une renaissance, une « correction de tir » ? Je n'y crois pas. Je pense au contraire qu'il va s'entêter et qu'il va aller jusqu'à la crise de confiance et jusqu'à la crise tout court. Cela pourrait se traduire par une dissolution de l'assemblée ou par un autre processus assez inattendu.

En tout cas, cela ne fait que confirmer ce que je disais depuis 2007 : la gauche, sans avoir eu le temps de faire ses réformes internes, peut se retrouver très rapidement en situation de revenir au pouvoir. Il faut s'y préparer !

Paul Le Corre
Citoyen de la région lyonnaise

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.